Site officiel de la ville de Villetaneuse

Actualité

JumelageAlbum photos : 46 ans de jumelage Villetaneuse-Birkenwerder !Vous avez participé à des échanges avec Birkenwerder ? Complétez l’album !

Le jumelage entre les villes de Birkenwerder et Villetaneuse date de 1965 ! Après des débuts difficiles, les échanges ont connu un âge d’or suite à la chute du mur de Berlin. Aujourd’hui le maire allemand, Norbert Hagen, répond positivement à l’invitation de Carinne Juste pour réactiver des relations qui se sont peu à peu réduites depuis 2006. L’occasion de se replonger dans notre album photo…

De nos jours, grâce à l’Union européenne, vous pouvez vous rendre partout en Europe munis simplement de votre carte d’identité ou votre passeport biométrique. Ce n’était pas du tout le cas en 1965. Rétrospective…

1965 : au temps où Birkenwerder était de l’autre côté du mur
En 1965, en pleine « Guerre froide », Birkenwerder contacte Villetaneuse pour développer des relations entre les deux villes alors que l’Allemagne de l’Est tentait d’être reconnue par la communauté internationale pour siéger dans les instances mondiales.
Chose rare pour l’époque, les deux villes avaient des femmes à leur tête : Pierrette Petitot et Madame Gertrud Marx.


Le monde était divisé en deux blocs qui se menaçaient l’un l’autre de leurs armes nucléaires : le bloc des pays de l’ouest sous la houlette des USA (Etats-Unis) et celui de l’est autour de l’URSS (Union soviétique).
L’Allemagne, elle-même, était coupée en deux par le « mur de Berlin » : d’un côté l’Allemagne de l’est (RDA – république démocratique allemande) et de l’autre l’Allemagne de l’ouest (RFA – république fédérale allemande).
Birkenwerder était de l’autre côté du mur et il n’était pas facile de se rencontrer les uns avec les autres… Seules quelques délégations françaises ont pu se rendre sur place avec des demandes officielles du maire mais l’inverse était impossible. De plus, un allemand de l’est devait se déclarer « apatride » pour venir en France. C'est-à-dire qu’il devait renoncer à sa nationalité ! Une seule délégation officielle allemande a pu venir durant cette période dans les années 77-78…

1989 : tout s’accélère avec la chute du mur de Berlin

C’est même deux ans avant l’effondrement du bloc soviétique et la chute du mur de Berlin que les échanges ont pu se développer. Un assouplissement des relations entre l’Est et l’Ouest ont permis des voyages de part et d’autre. A tel point que les échanges sont devenus réguliers, une fois tous les deux ans, voire même tous les ans. Ce fut notamment par le biais du collège Jean-Vilar qui a proposé de nombreux voyages scolaires linguistiques, aidé par le comité de jumelage pour trouver des familles d’accueil. Nombreux sont les Villetaneusiens qui ont pu se rendre à Birkenwerder en s’engageant à recevoir ensuite de jeunes allemands chez-eux. Sur le plan sportif aussi de nombreuses rencontres ont été organisées.

Depuis 2006 : il ne se passait plus grand-chose…

« C’est toujours le risque avec ce type de relations internationales, il y a des moments de creux, comme cela se produit entre des amis » confie Bernard Roif, président du comité de jumelage à qui l’on doit les informations et les photos livrées dans le présent article. « Il suffit d’une fois où on s’éloigne un peu pour qu’au fil des années on se perde de vue. La venue du maire de Birkenwerder, monsieur Norbert Hagen, élu en 2009, est donc une bonne nouvelle qui laisse à penser que nous allons pouvoir renouer le contact. »

Vous aussi complétez cet album de souvenir !
Vous avez participé aux échanges entre Villetaneuse et Birkenwerder ?
Faites nous part de vos souvenir en ajoutant un commentaire au bas de cet article.
Vous pouvez aussi nous contacter grâce au formulaire de contact… N’hésitez pas à nous laisser vos coordonnées.

>> Séjour à Birkenwerder du 4 juillet au 26 juillet 1971





Le saviez-vous ?

Clara Zetkin qui a donné son nom au centre socioculturel de Villetaneuse, a grandi à Birkenwerder ! Sa maison (en photo) peut-être visitée par les touristes…


Contacts

Commentaires

Posté par Roselyne Jouin-Dirk le 18/12/2011

Je pense qu´il faut effectivement des échanges bilatéraux paritaires sur un nouvelle base. Birkenwerder est loin d´être communiste aujourd´hui,. Nous n´avons que des maisons/villas individuelles, beaucoup de jeunes familles qui viennent s´installer au vert et qui sont attirés par la qualité de notre école élémentaire (intégration des handicapés) ainsi que par le collège-lycée, classé officiellement parmi les meilleurs. Il faudrait organiser par ex.: échanges d´apprentis dans des deux villes, Aide logistique pour les jeunes qui recherchent un job d été (subventions de l´OFAJ),p Je vais faire part de mes idées dès janvier aux autorités à Birkenwerder. Une française vivant à Birkenwerder.

Posté par Dominique Sauvage le 27/11/2011

Je précise que dans la première moitié des années 80, André Boursier, Maire de Villetaneuse, membre du Parti Communiste Français, a fait savoir à nos amis Allemands que le jumelage ne pouvait prospérer qu'à la condition que les échanges soit effectivement réciproques, donc que des jeunes et moins jeunes soient accueillis à Villetaneuse et pas seulement l'inverse. L'activité du jumelage fut suspendue. Peut-être que l'évolution évoquée avant 1989 est en rapport avec cette prise de position?

Laisser un commentaire

 

Voir toute l'actualité

Mairie de Villetaneuse - Place de l'Hôtel de Ville - 93430 - Tél. : 01 85 57 39 00 - Fax : 01 85 57 39 02