Passer au contenu

Site officiel de la ville de Villetaneuse

Intranet
Plaine commune
Intranet
Information périmée depuis le 24/05/2019

Mémoire

Égalité, sports, mémoires… Regards croisés !

3 questions pour 2 champions des mémoires

Echanges de points de vue, entre Bernard Lama, ancien Champion du monde de football, et Carinne Juste, Maire de Villetaneuse. La ville et Diambars - « champion » en langue wolof -, l’association cofondée par l’ancien international de France aux 44 sélections Bernard Lama, organisent les « Jeux de la mémoire » pendant le Printemps de l’égalité et le Mois des mémoires de l'esclavage & des combats pour l'égalité. Questions au Maire et au gardien. Réponses droit au but !

Quels liens y a-t-il entre le foot et la question des mémoires ?

Carinne Juste : « Le foot, pour moi, ce sont d’abord de grands moments de communion et de fête populaires. Le 15 juillet 2018, les Français fêtaient ensemble la victoire en Coupe du monde. Ce sont ces temps de partage qui m’intéressent. Mais l’émotion collective ne suffit pas : c’est la rencontre qui est essentielle.
À partir de là, on peut développer des idées, trouver du sens, chercher à comprendre le monde. Le foot est une porte d’entrée vers de nombreux sujets, comme la mémoire et l’identité. Il est un révélateur de ce qu'est la société française, dans ses forces comme dans ses faiblesses. »

Bernard Lama : « Le sport a une influence sur la société, le football est un sport que l’on dit universel. Il a pu jouer un rôle de réconciliation.
Même pendant les guerres, il y avait des matchs de football, parfois entre ennemis. Le stade est un lieu de rencontre et de mémoire. Tous les Français se souviennent où ils étaient quand nous avons gagné la Coupe du monde en 98. Il y a toujours eu des événements liés au sport qui font partie de la mémoire collective, de l’histoire des peuples. »

Quels liens y a-t-il entre le travail de mémoire et la lutte pour l’égalité ?

Carinne Juste : « Une mémoire apaisée est l’une des conditions de l’égalité. Les situations de domination et d’exclusion n’ont rien de naturelles. Le travail sur la mémoire permet de déconstruire, de mettre des mots sur un système qui génère des inégalités. »

Bernard Lama : « Le sport a toujours joué un rôle important pour la libération des peuples. Sur le terrain, c’est 11 contre 11 : ni classes, ni couleurs. Le sport a permis aux pays sous-développés d’émerger sur la place internationale. Il a un rôle d’intégration, de libération. Le sport féminin s’est développé et permet aux femmes d’être de plus en plus intégrées, pas encore toujours à égalité, mais de plus en plus, on y arrive. »

Carinne Juste : « Le foot féminin est un bon exemple des liens entre sport, mémoire et lutte pour l'égalité. La coupe du monde féminine porte l'histoire des luttes des femmes pour l'égalité : c’est une étape dans la construction d'un respect égal entre homme et femme. »

Qu’attendez-vous concrètement de ces Jeux de la mémoire pour les Villetaneusiens et Villetaneusiennes, toutes générations et origines confondues ?

Carinne Juste : « Nous attendons d’abord beaucoup de monde, pour une belle fête populaire. L’enjeu est d’amener le plus grand nombre à s’intéresser à l’histoire que nous avons en partage, afin de construire, en commun. Nous souhaitons que chacun soit porteur de l'histoire collective et y trouve sa place. Il est essentiel de savoir d'où l'on vient, de comprendre les mécanismes historiques, comme le colonialisme et l'impérialisme. Nous espérons partager de beaux moments collectifs ! »

Bernard Lama : « J’espère aussi que ce sera un beau moment de partage, à travers toutes les opérations organisées à l’université ou sur le terrain de football puisque notre idée, à Djambars, est de faire le lien entre corps et esprit, que l’expression physique favorise l’expression intellectuelle.
Chaque habitant de Villetaneuse doit savoir que, sur son territoire, il y a de quoi occuper le corps et l’esprit et s’enrichir. Villetaneuse ressemble à un carrefour humain. Il y a énormément d’origines : ce n’est pas pour rien qu’il y a une place des Mémoires. Tout cela est lié. Aux habitants de Villetaneuse de s’imprégner de leur mémoire pour savoir où ils vont, car celui qui ne sait pas d’où il vient ne sait pas, ou moins facilement, où il va. J’espère que les habitants de Villetaneuse aient encore plus d’estime pour leur ville, qu’ils la mettent en valeur et s’approprient leur histoire. »

Propos recueillis par Aude Tournoux

MAI, mois des Mémoires

Du 10 au 23 mai 2019 à Villetaneuse

Fidèle à sa volonté de poursuivre et d’approfondir le travail sur les mémoires, la Municipalité a souhaité animer le mois de mai autour des thématiques du sport et des mémoires des luttes, le tout intégrant le Printemps de l’égalité. Intitulé « Les Jeux de la Mémoire », la Ville vous propose plusieurs rendezvous sportifs, culturels et associatifs du 10 au 23 mai impliquant l'association Diambars de Bernard Lama, l'Université Paris 13, le CSV ou encore le centre Clara-Zetkin.
>> Découvrez tout le programme

Contacts

Accueil de la mairie

1 place de l’hôtel de ville 93430 Villetaneuse
Tél : 01 85 57 39 00 (Standard)

Toutes les actualités

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par email Imprimer la page

Commentaires

Votre commentaire

Agenda

Tout l'agenda