Passer au contenu

Site officiel de la ville de Villetaneuse

Intranet
Plaine commune
Intranet

Education

La tête chercheuse de Jean-Vilar

Rencontre avec madame la Principale du collège Jean-Vilar

Magali Lefebvre a fait sa rentrée au collège Jean-Vilar de Villetaneuse le 1e septembre. Énergique, bienveillante, expérimentée, Madame la Principale partage avec une équipe motivée et engagée de 80 personnes, dont une cinquantaine d’enseignants, une vision ambitieuse pour l’éducation des collégiennes et des collégiens : plus de 550, répartis en six divisions (classes) par niveau, de la 6e à la 3e.

Petite-fille de mineur de fond - « ch’ti » - du côté de son père, dotée d’une infime pointe d’accent du Sud-Ouest et d’un prénom occitan côté maternel, Madame la Principale avance, fixée sur son cap, animée par l’envie : de lutter contre le décrochage scolaire ; de tisser un maillage et construire des partenariats avec les autres établissements de la ville, des maternelles à l’Institut Galilée, mais aussi avec le Tremplin Jacques-Duclos ; d’orienter les élèves vers les chemins de la réussite. Au programme, « L’ambition, inverser le regard, passer du négatif au positif », explique cette maman de deux petites filles, professeur de français puis coordinatrice de « classe relais » (dispositif de lutte contre le décrochage) avant de passer le concours de principal de direction. Un poste de principale-adjointe à Sarcelles en éducation prioritaire puis l’affectation à Villetaneuse, son choix : « Je voulais venir en REP+ » (Réseau d’éducation prioritaire renforcé). Celle qui aime dans ce collège Jean-Vilar « la proximité des autres écoles, de l’université, ce qui donne une impulsion pédagogique très forte » poursuit, calmement déterminée : « J’avance petit pas par petit pas mais c’est extraordinaire, un
tel maillage sur un même territoire. Une opportunité pédagogique : il y a tout à faire ! »

Vers l’excellence

Le collège est doté de deux classes à dispositif spécial : une UPE2A (Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants) accueille des élèves de langue maternelle étrangère ; une ULIS (Unité localisée pour l'inclusion scolaire) des élèves en situation de handicap. REP et REP+ font face à la complexité sociale : Madame la Principale et son équipe fourmillent de projets pour accompagner tous les collégiens vers l’excellence, avec l’aide des inspecteurs de l’Éducation nationale et de partenaires. Se déployer vers les autres établissements et commencer l’enseignement de l’espagnol dès le primaire pour faire le lien avec la section LCE (Langues et cultures européennes) espagnol, dont 48 élèves partent prochainement en voyage découverte à Bilbao. Dans les deux ans, une médiathèque sera mitoyenne du collège mais auparavant, dans le viseur de la principale, les maths, en raison de résultats… problématiques aux tests d’évaluation de 6e et au brevet des collèges. Solution envisagée : se rapprocher de l’Institut Galilée, « composante en sciences dures de l’université Paris 13 ». Continuer aussi le projet-phare de l’établissement depuis plusieurs années, la lutte contre les discriminations : conférence du Centre Hubertine-Auclert (Centre francilien pour l’égalité femmes-hommes) destinée aux enseignants et  encadrants, levier pour faire travailler les élèves, qui « portent la thématique, autour d’un clip ou de théâtre scolaire ». Les arts ne sont pas oubliés :
la chorale du collège participe au Festival Villes des musiques du monde ; la classe artistique (1 heure d’arts plastiques en plus) a un projet avec le Tremplin ; une professeure de musique veut monter une comédie-ballet de Molière. Et pour faire bonne mesure, une « semaine des sciences » est à l’étude.

Construire

« Mettre en relation, construire, tisser des liens, mailler » : Madame la Principale est « dans son rôle de chef d’établissement » et dans le concret. Visant l’excellence, elle veut « inverser le regard porté sur les élèves » mais aussi changer celui qu’ils portent sur eux-mêmes. « Repérer les pépites, les accompagner, les valoriser ; ne pas exclure mais travailler à la responsabilisation, amener ceux qui ont fait une bêtise vers un ailleurs de valeurs
positives ». La petite-fille de mineur cherche « des pépites, tire les fils et les tresse, pour faire rayonner Jean-Vilar, enthousiasmée par le répondant
rencontré, à chaque fois. »

Texte : Aude Tournoux - Photos ©Erwann Quéré

Contacts

Collège Jean Vilar

133, avenue de la Division Leclerc 93430 Villetaneuse
Tél : 01 48 22 66 73

Toutes les actualités

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par email Imprimer la page

Commentaires

Votre commentaire

Agenda

Tout l'agenda