Passer au contenu

Site officiel de la ville de Villetaneuse

Intranet
Plaine commune
Intranet

Ensemble

Retour en mémoires

Nos histoires, nos mémoires et notre avenir commu

En mai, Villetaneuse a vécu au rythme du Printemps de l’égalité et des thèmes des luttes, du sport et des mémoires. Des moments forts, qui s’inscrivent dans la continuité de la politique mémorielle voulue par la ville. Retour sur ce festival populaire et politique d’actions municipales, associatives et citoyennes.

10 mai : journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions

Deux commémorations officielles ont encadré le déroulé d’un programme foisonnant : le 10 mai, « journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions »; le 23, « journée nationale en hommage aux victimes de  l’esclavage ».  Dans les discours prononcés pour ces deux occasions place des Partages, Madame le Maire a rappelé le travail mémoriel mis en place de longue date par la ville.

23 mai : journée nationale en hommage aux victimes de  l’esclavage

Une démarche ancrée dans le sol de Villetaneuse avec l’installation en 2017 d’un lieu fort en symbole : cette même place des Partages.

23 mai : journée nationale en hommage aux victimes de  l’esclavage

Une volonté politique, qui se concrétise et se déploie au fil du temps, conservant fermement son objectif - construire ensemble le Villetaneuse de demain – dans sa ligne de mire : création d’un comité et d’une délégation « mémoires » par arrêté du maire ; rédaction d’une charte Mémoire(s) de Villetaneuse ; soirée Kawa « Les mémoires pour se construire » le 19 avril ; Jeux de la mémoire du mois de mai, en partenariat avec l’association Diambars, cofondée par Bernard Lama, champion du monde de football 1998.

23 mai : journée nationale en hommage aux victimes de  l’esclavage
23 mai : journée nationale en hommage aux victimes de  l’esclavage

Éduquer et transmettre

Coup d’envoi le 10 mai à l’Université Paris 13, avec une exposition, Football, immigrations et outre-mer en équipe de France (1918-2018), et une table ronde. Anciens sportifs, historien, président d’université et maire ont débattu avec conviction :  Bernard Lama pour son association Diambars ; Éric Fabre, président des Black Stars International, équipe de foot d’anciens champions jouant pour de bonnes causes ; Béatrice Barbusse, sociologue du sport, ancienne handballeuse et 1ère femme présidente d’un club de handball masculin ; Pascal Blanchard, historien, Jean- Pierre Astruc, président de l’université Paris 13; Carinne Juste, maire de Villetaneuse.

10 mai : table ronde à l’Université Paris 13

Égalité entre les sexes, parité, lutte contre le racisme et les discriminations, importance de l’éducation pour le changement des mentalités : les six participants sont tombés d’accord sur le rôle capital du sport en tant que révélateur de la société française et de ses enjeux. Le sport et la « nécessité de changer les choses de l’intérieur » (Béatrice Barbusse) ; « passerelle entre les générations » (Bernard Lama), « outil d’intégration » (Carinne Juste), « moyen de compréhension de l’histoire » (Pascal Blanchard) : le sport est « un moyen d’éduquer et de transmettre » (Carinne Juste), qui montre « l’importance fondamentale de l’éducation » (Jean-Pierre Astruc).

10 mai : table ronde à l’Université Paris 13

Champion du monde, champion de la vie

Après le débat à l'université, le football ! Gymnase Jesse-Owens, dimanche 17, tournoi inter-quartiers : six équipes de cinq jeunes de 10 à 15 ans, comportant chacune au moins une fille, mixité oblige, ont disputé des matchs de 10 minutes et répondu à un quizz d’une quarantaine de questions sur le football (à partir de l’exposition « Des noirs dans les bleus ») et sur Villetaneuse.

17 mai : Match de gala entre les Black stars et un sélection de joueurs Villetaneusiens

L’après-midi du même jour, stade Bernard- Lama : les vétérans, joueurs historiques, titrés et quinquagénaires des Black Stars ont affronté, sous une pluie persistante, onze Villetaneusiens dont la valeur n’attendait pas le nombre d’années (moyenne d’âge : 22 ans). Après une première mi-temps avec avantage à la jeunesse, la deuxième partie du match a donné lieu à une magnifique remontada de « l’équipe de vieux qui se retrouvent » (Éric Fabre, président des Black Stars).

17 mai : Match de gala entre les Black stars et un sélection de joueurs Villetaneusiens

Médailles, casquettes et tee-shirts ornés du « pavé du Nord » (Bernard Lama a joué au Lille OSC et au RC Lens) et d’un baobab, ont récompensé les participants, petits et grands, vainqueurs et perdants. L’essentiel était la participation et la transmission de valeurs : « Avenir meilleur, dans une société égalitaire, non discriminante, dans laquelle chacun ait sa place » (Carinne Juste) ; « Devenir champion du monde, devenir champion de la vie » (Bernard Lama).

17 mai : Match de gala entre les Black stars et un sélection de joueurs Villetaneusiens

Histoire en partage et avenir en commun

Art et culture étaient aussi aux rendez-vous de mai. Conférence : Zaïre et Amélina, deux femmes sur une habitation esclavagiste française en 1838. L’auteure, Imaniyé, conte avec talent le fruit de ses recherches sur la vie quotidienne des esclaves.

11 mai : Conférence : Zaïre et Amélina, deux femmes sur une habitation esclavagiste française en 1838

Elle pointe qu’abolition n’est pas libération (les esclaves sont passés d’un propriétaire à un autre, l’état) et demande « réparation, car il n’y a pas de paix sans justice » ; projection du documentaire "Histoires d’une nation", suivie d’échanges avec un public concerné et d’un atelier sur les mémoires (témoignages et discussion) animé par la journaliste Samia Messaouadi; adaptation de contes haïtiens, Les aventures de Bouki et Malice, par Rose-Esther Guignard ; danse, avec une chorégraphie pour huit danseuses du CICA ; discours et lectures de textes d’Édouard Glissant rythmées par une kora (instrument à cordes d’Afrique de l’Ouest) par l’association ACIA (association culturelle d’ici et d’ailleurs); chant traditionnel haïtien Pezé Café et djembés (percussions et lectures de textes de Frantz Fanon alternant avec la musique d’un trio clavier, guitare, batterie par des élèves du CICA. Des événements et spectacles autour des mémoires liés par un même fil directeur, la transmission, qui traduisent la volonté de la ville « d’avoir l’histoire en partage et l’avenir en commun ». Savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va.

11 mai : atelier sur les mémoires animé par la journaliste Samia Messaouadi

Texte : Aude Tournoux - Photos : Saddri Derradji et Erwann Quéré

 

En images

Jeux des mémoires : hommage aux victimes de l'esclavage colonial.

Pour clôturer le mois des mémoires à Villetaneuse, la commémoration de la journée nationale en hommage aux victimes de l'esclavage colonial a perlmis à madame le Maire de rappeler le travail mémoriel mis en place de longue date par la ville, devant l'œuvre mémorielle de la place des Partages. Les élèves des classes de danse et de musique du CICA ont proposé une performance de danse costumée, l'association ACIA a lu des textes en musique, une formation de musique actuelle du CICA a réuni tout le monde dans l'Hôtel de ville pour une présentation de textes choisi par les élèves de théâtre du CICA.

39 photos par © Erwann Quéré, le 23/05/2019

Contacts

Secrétariat des élus - Cabinet du maire

1 place de l’hôtel de ville 93430 Villetaneuse
Tél : 01 85 57 39 10
Email : lydia.res@mairie-villetaneuse.fr

Toutes les actualités

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par email Imprimer la page

Commentaires

Votre commentaire

Agenda

Tout l'agenda