Site officiel de la ville de Villetaneuse

Actualité

Information périmée depuis le 30/08/2018

JeunesseColère des missions localesEn Île de France

Les missions locales d’Ile-de-France accompagnent chaque année près de 170 000 jeunes de 16 à 25 ans dans leurs parcours d’insertion sociale et professionnelle. Aujourd’hui, elles subissent des baisses budgétaires de l’Etat, auxquelles s’ajoute un nouveau système de bonus/malus pénalisant les subventions des missions locales d’Ile-de-France.


En photo : le stand de la mission locale lors de l’après midi «Jobs d’été» en 2017. (© Erwann Quéré)

Les professionnels des missions locales et les élus, membres de leur conseil d’administration sont inquiets et furieux. Ils adressent un courrier au premier ministre pour « l’alerter quant au traitement  inéquitable et brutal infligé aux structures de notre région et ce, en dépit des conventions qui nous lient à l’Etat et des principes d’équité qui doivent être appliqués en matière de services publics rendus aux habitants. »

A noter, la région Ile de France est en 2018 la plus sous dotée de France proportionnellement à son volume d’activité, et cela, sans explication claire et officielle à ce sujet. Or, les financements sont censés être calculés et ventilés sur la base de critères objectifs (de contexte, d’activité et de résultats) connus de tous. On peut s’interroger quant à cette spécificité - pour ne pas dire cette  ponction francilienne qui n’est pas conforme aux orientations budgétaires nationales.

Mise en place d’un système inéquitable
Les missions locales d’Ile-de-France devaient déjà faire face, comme toutes les autres au niveau national, à des baisses de financements, notamment décidées par l’Etat. Et comme-ci cela n’était pas suffisant, des mesures spécifiques supplémentaires ont été mises en place uniquement dans la région Ile de France, sans aucune concertation, ni même une quelconque information préalable.

« Outre le fait que nous déplorons la méthode, nous vous alertons sur la dangerosité de ces mesures qui déstabiliseront fortement, voire détruiront à moyen et long terme, plusieurs missions locales franciliennes », précise Eugène Sourdier, adjoint au maire et membre du conseil d’administration de la mission locale.

Il est important de souligner que ce système de bonus/malus francilien ne permettra pas à l’Etat de faire le moindre euro d’économie. En effet, il a été mis en place par le Préfet de Région pour sanctionner les « mauvais élèves » et récompenser « les bons » : -10% de la subvention Etat pour les dix derniers et +10% pour les dix premiers. Applicable dès cette année, ces malus seront cumulables avec les autres baisses nationales évoquées précédemment. Si on voulait « casser » certaines missions locales d’Ile-de-France, on ne s’y prendrait pas autrement.

Les missions locales accompagnent des jeunes âgés de 16 à 25 ans, souvent peu qualifiés, se sentant parfois marginalisés et présentant des problématiques sociales. Qu’en sera-t-il des jeunes qui ne pourront plus être pris en charge par des missions locales fragilisées, voire détruites, par ces mesures ? En les privant d’un des rares lieux, pour bon nombre, où ils sont accueillis, écoutés et accompagnés, d’un des lieux où ils peuvent encore entretenir une flamme d’espoir en un avenir meilleur, l’Etat n’y gagnerait rien, bien au contraire. 

Contacts

  • Service jeunesse - enseignement secondaire et supérieur

    1er étage de la mairie
    1, place de l’Hôtel de ville
    93430 Villetaneuse
    Tél : 01 85 57 39 90

  • Mission locale (MIIJ)

    Mission Intercommunale pour l'Insertion des Jeunes, Antenne de Villetaneuse hébergée au sein de la Maison de l'Emploi
    2 rue de l'Université (face arrêt de Tram Pablo Neruda)
    93430 Villetaneuse
    Tél : 01.71.86.36.00

Aucun commentaires actuellement.

Laisser un commentaire

 

Voir toute l'actualité

Mairie de Villetaneuse - Place de l'Hôtel de Ville - 93430 - Tél. : 01 85 57 39 00 - Fax : 01 85 57 39 02