Passer au contenu

Site officiel de la ville de Villetaneuse

Intranet
Intranet

L'Été à Villetaneuse

Entretien avec Salif Sidibé, Conseiller municipal chargé des pratiques sportives

« Nous sommes au service des associations pour développer de nouvelles pratiques sportives. »

Photo © H.C.

Villetaneuse, le 17 juin 2022,

À quelques jours, de la journée olympique prévue le dimanche 26 juin, où vous pourrez découvrir une trentaine de sports aux abords du Stade de France transformés en terrain de jeu inédit le temps d'une journée, et du lancement de la nouvelle édition du savoir-nager dans le cadre de « L'été à Villetaneuse », Villetaneuse Ma Ville a rencontré Salif Sidibé, élu en charge du développement des pratiques sportives pour évoquer ces deux événements.

Magazine municipal Villetaneuse Ma Ville (VMV) : Deux événements qui marquent l'attachement aux sports, à tous les sports, Salif Sidibé, vous êtes en charge du développement des pratiques sportives, pouvez-vous nous résumer en quoi la ville favorise ces pratiques ?

Salif Sidibé : La municipalité et sa nouvelle majorité, c'était engagé à diversifier les pratiques sportives. Nous avions fait le constat sur la prépondérance et la concentration autour du foot. Il fallait sortir de cette situation. Pour cela, nous avons mis en place via l'EMS différentes pratiques sportives étalées sur 3 cycles afin de faire découvrir aux enfants des sports jusqu'à alors peu ou pas connus. Nous avons mis en place des « street workout », installation en extérieur pour pratiquer gymnastique et musculation, notamment sur la place des partages. Nous avons également un projet pour le stade Dian.

Par ailleurs, nous nous mettons à disposition des associations pour appuyer le développement de nouvelles pratiques, nous pouvons subventionner un démarrage d'activité. Que les associations n'hésitent pas à prendre contact avec les élus et les services de la ville, nous sommes à l'écoute des demandes, nous souhaitons mettre nos structures à disposition même si les créneaux ne sont pas expansifs. Nous réfléchissons à responsabiliser les associations pour mettre à disposition les structures sans la présence d'agent municipal. Apporter une aide logistique aux associations qui portent des projets, car le sport est un vecteur important pour les populations.

Cela marche, le taekwondo ainsi que la lutte sont de nouvelles pratiques sportives depuis cette année 2021-2022. Dans cette stratégie de diversification, d'autres pratiques sportives verront le jour pour la rentrée 2022-2023.


VMV : Le 26 juin, c'est la journée Olympique, comment la ville s'est-elle impliquée et comment les populations vont pouvoir participer ?

Salif Sidibé : Nous nous sommes impliqués grandement avec Plaine commune dans les nombreuses réunions d'organisation de cette journée. Nous proposons un parcours de l'Hôtel de la ville jusqu'à l'arrêt du T5 de l'hôtel de ville de Pierrefitte. Ensuite, un rassemblement est prévu avec les autres villes de Plaine commune à la place du marché de Saint-Denis où nous effectuerons le trajet à pied jusqu'au Stade de France…

Afin de répondre à ce premier appel de masse pour les JOP 2024, nous avons alerté, engagé l'ensemble des associations afin que celles-ci s'investissent pleinement dans cet événement, une journée ou sont conviés également les citoyens qui pourront venir librement et gratuitement.

Panneaux d'informations, pieds d'immeuble, centres de loisirs, nous allons utiliser nos moyens de communication pour que chaque habitant soit associé à ce premier à événement festif et sportif. Une occasion pour les populations de découvrir des nouvelles pratiques, plus d'une trentaine seront en démonstration, et pourquoi pas créer de futures demandes.

VMV : Une demande récurrente, celle de l'apprentissage de la natation, ou en sommes nous après l'opération « Savoir-nager », les stages de natation pendant les vacances? Quels sont les résultats de ces opérations menés par Villetaneuse ? Comment inverser la tendance actuelle, un enfant sur deux ne sachant pas nager à l'entrée en sixième ?

Salif Sidibé : Là aussi dépasser le constat de carence sur le savoir nager, via un investissement dans la pratique, avec la mise en place de stage pendant les vacances scolaires par le biais de l'école municipale des sports. Des brevets de natation anti-panique et des brevets de 25 à 50 mètres délivrés. Ces opérations sont des succès ; 200 diplômes pendant la première édition du « savoir-nager » la saison dernière.

C'est la raison pour laquelle nous nous sommes battus pour avoir ce bassin de nouveau cet été pour que les familles puissent s'inscrire et en profiter pleinement. Nous sommes conscients que ces dispositifs ne vont pas résoudre cette lacune, c'est pourquoi nous travaillons pour qu'une nouvelle piscine moderne et pérenne voie le jour d'ici la fin de notre mandat [en 2026].

Propos recueillis par Christophe Barette

Toutes les actualités

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par email Imprimer la page

Agenda

Tout l'agenda