Passer au contenu

Site officiel de la ville de Villetaneuse

Intranet
Intranet

Culture

"J’ai beaucoup de chance que Villetaneuse ait donné mon nom à cette belle médiathèque"

Annie Ernaux

© Erwann QUÉRÉ

Villetaneuse, le 8 mars 2022,

Une demi-heure avant l’ouverture au public, les villetaneusiens patientent aux abords du 125 avenue de la Division Leclerc, parmi eux beaucoup d’enfants. À l’intérieur, le personnel des médiathèques de Plaine Commune et les agents municipaux de Villetaneuse (PIJ, CICA…) font les derniers préparatifs, pour recevoir les premiers visiteurs.

À 18 heures, les portes de la médiathèque Annie Ernaux s’ouvrent, le flot de personnes est continu, la foule s’engouffre dans ce nouveau lieu culturel. Eslina et Benoit deux jeunes artistes du CICA accueillent, eux aussi, les villetaneusiens par quelques notes de musique. Eslina joue de la guitare électrique et Benoit du piano.

Touremahamane est le premier à être rentré dans ce nouveau lieu culturel. Il est en 5ème au collège Jean Vilar. « Je suis venu prendre des mangas et jouer à Roblox ». Il pense venir fréquemment, avec ses amis, préparer ses exposés. Les villetaneusiens affluent. Très vite, la jauge des 400 personnes est atteinte. L’espace au rez-de-chaussée est plein.

Vers 18h30, les prises de parole commencent et s’enchaînent, de Dieunor Excellent, le maire de Villetaneuse à Annie Ernaux en passant par Mathieu Hanotin, président de Plaine Commune. Après deux ans de travaux et 8,5 millions d’euros investis, le maire est fier de cette réalisation hybride « Belle, innovante et inspirante… Une volonté de faire place à de nouvelles idées, de nouvelles inspirations… Cet équipement public intercommunal va enfin pouvoir répondre à un besoin majeur du territoire ».

Annie Ernaux raconte sa rencontre avec les livres. L’autrice vient d’un milieu modeste. C’est sa mère qui lui a fait découvrir cet univers : « Je garde ce souvenir d’une sorte de barrière entre la culture et moi souvent, je dis que j’ai dû conquérir par effraction la culture. La lecture et la réussite scolaire sont liées. » poursuit-elle. « Je vois dans la création de cette médiathèque quelque chose d’extrêmement positif ».

Dans ce lieu, le livre est l’acteur principal, mais c’est aussi un lieu de vie et de partage. Une grande variété est offerte aux habitants. Ce que résume en aparté Annie Ernaux honorée qu’une structure culturelle porte son nom. « Ce n’est pas rien, une médiathèque qui porte mon nom (rire). » Beaucoup d’émotions, et de chemin parcouru : « De la petite fille que j’étais et qui voulait rentrer dans une bibliothèque jusqu'à cette médiathèque ouverte à tous, gratuite avec beaucoup d’équipements que j’ai visité. J’ai beaucoup de chance que Villetaneuse ait donné mon nom à cette belle médiathèque ». Pendant toute la soirée, Annie Ernaux se prête au jeu des photos avec les familles. Les lecteurs, en majorité des femmes, viennent lui faire dédicacer leur livre.

Séverine Eloto, Vice-présidente de Plaine Commune en charge de la lecture publique, constate « qu’il y a énormément de monde, les villetaneusiens sont en train de s’approprier les différents espaces et rayonnages, c’est le plus important. Les médiathèques, ce sont des équipements qui sont très attendus ». Confirmation de Malika, une habitante du quartier Langevin, abonnée depuis plusieurs années aux médiathèques du territoire, et présente ce soir avec ses enfants « qui étaient tous excités de venir découvrir le lieu dans lequel ils viendront faire des activités ». Une structure investie par les jeunes. Bintou Sonia, élue au Conseil des Jeunes de Villetaneuse, participe au Pot de l’amitié : « Ça fait du bien d’aider les gens. Je remercie Annie Ernaux d’avoir donné son nom à la médiathèque. »

Au premier étage, dans la cuisine pédagogique, Régis et Magali de l’Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique « Le Petit prince » qui s’occupe de jeunes atteints de troubles du comportement visitent l’installation. « Des journées spécifiques y seront organisées », une poursuite du travail mené conjointement : « depuis septembre, deux bibliothécaires viennent dans l’institut faire de la lecture individuelle ». Tous les espaces sont pris d’assaut par le public. Dans la salle de travail, Amélie détaille aux visiteurs l’ensemble des outils mis à disposition (imprimante 3D, Hi-fi, ) et le public est conquis. Dans l’atelier, Tristan explique, aux enfants intéressés, les activités de fabrication numérique et non numérique (impression 3D, découpe vinyle, robotique et les loisirs créatifs). Les visiteurs ne s’attendent pas forcément à voir ce type d’activités dans les médiathèques.

Ce soir, le spectacle vivant débarque

« Je la regarde avec curiosité, elle pleure pour ça, personne ne lui a foutu de torgnole et elle ressemble à une poupée de carton bouilli », Joanna, Phillippe et Bastien comédiens et musicien du Petit Théâtre Permanent déambulent dans les différentes salles. « Nous avons sélectionné des extraits qui permettent de rentrer dans l’œuvre de l’autrice. Nous rendons audible l’écrit d’Annie Ernaux, » explique Joanna. Dans l’auditorium, Wilson, habitant du quartier Grandcoing impliqué dans le milieu associatif et père de famille, est très intéressé par ce lieu. Il discute avec une agent de la médiathèque pour « se renseigner des possibilités de mise à disposition pour les habitants et les associations ». Pascal, qui travaille à Villetaneuse, résume cette soirée d’inauguration : « Le choix du nom est symbolique, pour l’émancipation des femmes certes, mais plus généralement des individus, c’est pour cela que je suis venu ce soir ».

L'inauguration de la médiathèque Annie Ernaux se poursuit ce week-end avec des créations, des expositions et ateliers.

Christophe Barette

En images

La médiathèque Annie Ernaux inaugurée

15 photos par Christophe Barette, le 08/03/2022

Toutes les actualités

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par email Imprimer la page

Commentaires

Votre commentaire

Agenda

Tout l'agenda