Passer au contenu

Site officiel de la ville de Villetaneuse

Intranet
Plaine commune
Intranet

Vos élus

La nouvelle équipe S'ENGAGE

A la rencontre des nouveaux élus !

Ils font partie de la nouvelle équipe des élus municipaux de Villetaneuse. Adjoints au Maire ou Conseillers municipaux, tous ont reçu officiellement leurs délégations lors de la séance du Conseil municipal du 3 juin 2020. Interviews.

Noëllise GIBONNoëllise GIBON

Conseillère municipale déléguée à la Formation, aux Stages, à l’Insertion, et à l’Egalité des droits

A 54 ans, de profession Comptable et Ressources humaines, maman d’un fils de 32 ans et d’une fille de 23 ans, originaire de Martinique, Noëllise GIBON s’est installée à Villetaneuse en 2009 dans le quartier Saint-Leu..

 

 

Quelles sont vos attaches avec Villetaneuse ?

Quand je suis arrivée à Villetaneuse, j’ai eu l’impression qu’on y était un peu coupé du reste du monde. Au fil des ans je me suis constitué un cercle d’amis, rejoint des associations, pratiqué des activités au Centre socioculturel Clara-Zetkin et au Centre d’Initiation Culturelle et Artistique (CICA). J’entretiens aussi une parcelle de jardin ouvrier qui est ma bouffée d’oxygène… Au final j’aime beaucoup l’ambiance familiale de Villetaneuse car je m’épanouis ici. 

Pourquoi vous êtes-vous engagée pour devenir élue municipale ?

J’habite le quartier de Saint-Leu où j’ai rencontré M.EXCELLENT qui y habitait aussi. A partir de 2014, je l’ai soutenu et me suis engagée à ses côtés pour les élections municipales de 2020. Alors quand il m’a demandé de faire partie de son équipe en 2020 j’ai accepté. J’ai accepté pour son humanisme, son contact avec les différents publics, sans discrimination. Il y a cette volonté d’accorder la même place à chacun. Et c’est tout naturellement que j’ai accepté mes délégations à la Formation et à l’Égalité des droits.

Quels sont vos projets pour votre mandat ?

Sur mes deux délégations, je suis actuellement en phase de découverte en menant des rencontres avec les acteurs locaux. L’enjeu de la formation et l’insertion professionnelle, existe tout au long de la vie car elle permet un accès à l’emploi, une immersion directe en entreprise, d’évoluer professionnellement et de s’épanouir. Je pense qu’il faut faire connaître au public les dispositifs et interlocuteurs existants, pour mieux l’aider et l’accompagner dans la réalisation de son projet professionnel..

Malek AÏT ARKOUBMalek AÏT ARKOUB

Troisième Adjoint au Maire, délégué à l’Emploi, la Sécurité et la Tranquillité publique

Impliqué de longue date dans la vie locale, Malek AÏT MARKOUB débute son mandat en sachant l’attente que suscite ses délégations auprès des habitants de la ville.

Vous êtes Villetaneusien depuis toujours ?

Oui, j’ai été scolarisé à l’école Langevin-Vallès, au collège Jean-Vilar, à l’Université. J’ai pratiqué le tennis de table et le handball en club ici. Je m’implique depuis longtemps dans la vie locale et j’ai été le président fondateur de l’association 5,7,9 Initiatives, porteuse d’un projet interculturel et inter-quartier. J’ai aussi très jeune été présent dans les comités de quartier.

Quel regard portez-vous sur Villetaneuse aujourd’hui dans le cadre de vos délégations ?

En matière de sécurité, notre ville fait face à toutes les problématiques communes aux villes de Seine-Saint-Denis, voire d’Ile-de- France : incivilités du quotidien, nuisances, insécurité routière, délinquance environnementale (dépôt sauvage)… Le chantier est important. En ce qui concerne l’emploi aussi il y a des défis à relever ensemble car le taux de chômage ici est supérieur à la moyenne nationale, toutes catégories confondues.

Alors quelles solutions envisagez-vous pendant votre mandat ?

Nous devons travailler avec nos partenaires, le Département, la Région, l’Etat qui sont un soutien incontournable pour obtenir des moyens : pour l’extension de la vidéo-protection, le déport d’image, l’installation d’une police municipale et une politique globale en matière de sécurité routière.Concernant l’emploi, la ville travaille de concert avec la Maison de l’emploi et de la formation, la Mission locale, le Point Information Jeunesse pour faire connaître les dispositifs de retour à l’emploi mais également avec le service de formation continue de l’université.
Et j’aimerai conclure sur cette idée : tout est lié ! Il faut avancer de front en transversalité car tout est interdépendant : la médiation, la citoyenneté, l’insertion, l’emploi, la sécurité.

Fayçal BOUGRIAFayçal BOUGRIA

Neuvième adjoint au Maire délégué à la Jeunesse

A 20 ans, il est l’Adjoint au Maire le plus jeune de toute l’histoire de Villetaneuse. C’est d’ailleurs la délégation qui lui a été confiée : la Jeunesse.

Peut-on dire que vous êtes un Villetaneusien dans l’âme ?

Oui, ma famille est Villetaneusienne de-puis 40 ans. Je suis né ici. Je suis allé à la maternelle à Quatremaire, en élémentaire à Langevin-Vallès, au collège Jean-Vilar, au lycée Feyder. Enfin, après une prépa à Aubervilliers, j’ai intégré notre prestigieux institut Galilée de l’Université de Villeta-neuse, où je suis actuellement en deuxième année de science de l’ingénierie – réseaux télécom. J’ai fréquenté des clubs sportifs locaux : le foot, le grappling, le Jujitsu. Mes souvenirs d’enfance sont ici, ma famille, mes amis aussi !

Pourquoi avez-vous choisi de vous mettre au service de la ville ?

Notre ville a besoin d’un renouveau, elle a besoin d’innovation et Villetaneuse est une petite ville où tout le monde se connait. C’est un sacré avantage car on peut s’ex-pliquer, se parler directement, la commu-nication est plus facile pour impulser du dynamisme. Ma volonté de m’engager pour redorer tous ensemble le blason de notre ville.

Quelle vision avez-vous pour votre man-dat de délégué à la jeunesse ?

Mes convictions ont toujours été « avec de la persévérance et de la motivation, rien n’est impossible ». Quand on dit que les jeunes à Villetaneuse dorment, c’est faux. Je vois des jeunes qui se lèvent tôt tous les matins, pour aller travailler, pour se bâtir une vie et s’en sortir. Je veux être là pour activer le vivier des jeunes, contribuer à apporter des solutions, donner des clés. En parallèle avec mes études j’ai travaillé deux ans ici dans le cadre du PRE à accompa-gner des jeunes de la ville. Etudes, sports, travail, dans tous les domaines je sais qu’il y a un potentiel énorme !


Milica ZIVKOVICMilica ZIVKOVIC

33 ans, maman d’un garçon de 7 ans, Milica ZIVKOVIC est conseillère bancaire et aborde son mandat avec un esprit positif.

Quelles sont vos attaches avec Villetaneuse ?

Je suis née à Villetaneuse, j’y ai grandi et je ne l’ai jamais quittée. Aujourd’hui mon fils fréquente ses écoles, où j’y croise des enseignants que j’ai connus moi-même étant petite. Certains animateurs étaient avec moi en classe, car nous sommes de la même génération. Cette ville est un village où tout le monde se connait et j’y ai de très bons souvenirs.

Comment décriveriez-vous Villetaneuse aujourd’hui ?

Villetaneuse a un environnement idéal : sa population est une richesse où tout le monde se connait et s’entraide, son emplacement proche de Paris est un atout. C’est une ville où il y fait bon vivre mais elle manque de dynamique, et je le remarque encore plus depuis que je suis maman. Cela m’a conforté dans ce besoin de changement et d’évolution de la ville.

C’est la raison de votre engagement ?

Oui, je suis allée à la rencontre de Dieu-nor Excellent. J’ai trouvé une personne dévouée et très accessible, avec une équipe à son image et cela m’a décidé à les rejoindre. Nous sommes tous sur la même longueur d’ondes et la même dynamique. Notre engagement com-mence dès maintenant, avec la volonté qu’à la mise en place de l’été à Villetaneuse les enfants se sentent vraiment en vacances. Dans cette situation si parti-culière de sortie de crise sanitaire, nous mettons tout en œuvre pour aménager cette coupure, dont tous les Villetaneu-siens ont besoin.

Tarik ZAHIDITarik ZAHIDI

Premier Adjoint au Maire délégué au logement, à l'habitat et au développement économique

Ce nouvel élu de 28 ans, Villetaneusien depuis toujours, aborde son mandat avec une volonté de changement et des connaissances bien acquises. Tarik ZAHIDI est premier Adjoint au Maire délégué au logement, à l'habitat et au développement économique.

Vous êtes Villetaneusien depuis toujours ?

Oui. J’ai habité la résidence Renaudie en centre-ville, la rue Etienne Fajon puis au-jourd’hui la cité Arc-en-Ciel. J’étais parmi les premiers élèves du collège Lucie Aubrac en 5ème, après avoir fait ma 6ème à Jean-Vilar.  J’ai connu la petite forêt qui était là où je réside à présent, la plaine à la place de la gare, les rails à traverser... Villeta-neuse est mon expérience de vie.

D’où vient votre envie de vous lancer en politique ?

Mes études à l’université de la Sorbonne ont été ma première ouverture sur Paris. Avec des questions simple : Pourquoi je suis à une terrasse de café à Paris, alors qu’ici c’est impossible ? Mes premiers questionnements politiques sont venus en même temps que je me constituais un bagage économique et méthodologique. J’ai effectué mes Masters en « Aménage-ment et développement local », un stage au sein de « Terre d’envol », la communau-té d’agglomération voisine avec ses zones aéroportuaire, industrielles, sa logistique et ses problèmes d’emploi, d’insertion. C’est à ce moment-là que j’ai eu mes pre-miers contacts avec Plaine Commune. Aujourd’hui je suis consultant en organisa-tion publique dans un cabinet conseil à Pa-ris, autour des questions de développent des territoires, réorganisations, recherche d’efficience. Le développement local, c’est ce que j’ai toujours voulu faire avec la vo-lonté de mettre à profit mon bagage pour Villetaneuse.

Comment abordez-vous votre mandat et les délégations qui vous ont été confiées ?

Villetaneuse est un diamant brut, toute proche de Paris, et qu’il faut valoriser. Le développement économique et le logement représentent des besoins centraux des ha-bitants pour se stabiliser dans de bonnes conditions sur notre ville. En matière de développement économique, cela fait bien trop longtemps que nos commerçants et entreprises sont délaissés. La ville peut devenir une interface et créer une syner-gie dans une logique de circuits courts, d’emplois résidentiels et dans une dyna-mique profitable aux Villetaneusiens.


Nidal AKIYAWNidal AKIYAW

Conseillère municipale déléguée aux relations avec les bailleurs et à la lutte contre l'habitat indigne

Nidal AKIYAW, 33 ans, mariée et maman d'une petite fille de 2 ans est cadre commerciale dans une centrale d'achat depuis plus de 10 ans. Elle a de l’optimisme et du volontarisme à revendre pour débuter son mandat.

Comment êtes-vous devenue Villetaneusienne ?

Nous sommes à Villetaneuse depuis près de 10 ans. A mon arrivée, je connaissais peu la ville. C'est mon engagement citoyen de terrain qui m'a fait prendre conscience de toutes ses potentialités mais aussi et surtout de ses manques.

Comment en êtes-vous arrivée à ce constat ?

Villetaneuse est pleine d’atout, riche de ses habitants, de ses associations. Elle est dotée d'une université, d'une zone économique, d'une gare, d'une population jeune mais elle manque cruellement de dynamisme et d'endroits où créer du lien social.L’arrivée de ma petite fille a d'autant plus marqué ce sentiment d’une ville endor-mie. Ce sentiment a été partagé par beau-coup d'habitants lors de la campagne électorale. Aujourd’hui, je suis particuliè-rement heureuse en tant qu’élue de faire partie de cette équipe et de ce nouveau projet de ville qui est en phase avec les attentes des Villetaneusiens.

Pourquoi votre délégation à la Relation avec les bailleurs et la Lutte contre l’Habitat indigne ?

Les bailleurs -sociaux ou privés- sont des partenaires incontournables sur la Ville. Il faut nouer une relation de proximité avec chacun d'entre eux et ce sera une de mes priorités. Relation de proximité, mais relation exigeante car ils ont des devoirs et des responsabilités envers leurs locataires.Pour la lutte contre l'habitat indigne, je suis engagée depuis plusieurs années au sein d'un collectif en Seine-Saint-Denis. Le mal logement est un fléau qu'il nous faut combattre. Nous aurons besoin pour cela de l'aide de l'ensemble des partenaires et des habitants. Cette relation de proximité sera notamment possible avec un travail de fond avec les amicales de locataires. La crise sanitaire a révélé de manière plus importante les enjeux de lutte d'un habitat indigne. Il doit y avoir une prise de conscience collective sur ce sujet.

Contacts

Secrétariat des élus - Cabinet du maire

1 place de l’hôtel de ville 93430 Villetaneuse
Tél : 01 85 57 39 10
Email : monsieurlemaire@mairie-villetaneuse.fr

Toutes les actualités

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par email Imprimer la page

Commentaires

Votre commentaire

Agenda

Tout l'agenda